Archives par mot-clé : thérapie

Des sectes cachées derrière le “développement personnel”

1500 organismes de formation tournés vers le développement personnel suspectés de dérives sectaires

 

C’est ce que nous apprend Georges Fenech en 2012, président de la Miviludes, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires.

Cette infiltration des sectes dans le domaine de la formation professionnelle n’est pas étrangère à la convoitise que peuvent représenter les 7 milliards [NDLR il semble que ce soit 32 milliards en 2013] d’un marché animé par 50.000 organismes.

Un domaine alléchant pour les gourous de tout poil qui ont donc trouvé un porte d’entrée idéale: le développement personnel. Par le biais du coaching, les techniques de management ou encore la gestion du stress, les formations peuvent facilement dériver vers des enseignements suspects.

Malades, isolés, installés en établissements d’accueil pour personnes âgées ou restant à leur domicile, ils constituent une cible de choix pour les mouvements à caractère sectaire.

Selon le journal Libération:

Il existe en France des dizaines de milliers d’organismes de formation. Certains ont le statut d’entreprise, d’autres d’associations loi 1901. Le secteur est peu réglementé. Pas assez, selon Catherine Picard qui explique: «Il existe un agrément mais c’est seulement sur le volet administratif. Il n’y a aucun contrôle du contenu de la formation. N’importe qui peut se présenter demain comme formateur.»

Le premier moteur de ces formations bidons est d’abord financier. C’est d’ailleurs l’un des critères utilisés par la Miviludes pour repérer les organismes suspects. Les coûts sont souvent exorbitants (entre 6 000 et 20 000 euros par personne). «Ensuite, ajoute Serge Blisko, il y a toujours cette notion d’emprise, commune à toutes les formes de sectes. Lorsque vous faites des choses qui vous sont préjudiciables et que vous n’auriez jamais faites dans votre état normal.»

«La secte intervient sur les peurs, les doutes, poursuit-il. Quand vous êtes sans emploi, vous êtes plus fragile. C’est un terreau facile pour recruter. Capter de nouvelles victimes.»

2 600 signalements

 

Le phénomène est cependant difficile à quantifier. Les signalements auprès de la Miviludes restent trop peu nombreux. «Vous comprenez bien qu’un DRH qui s’est fait berner par un pseudo organisme de formation ne va pas aller s’en vanter. Quant aux victimes, elles ont souvent tellement honte, qu’elles se taisent.»

Au total, l’année dernière, la Miviludes a reçu 2 600 signalements tous domaines confondus. Les dossiers principaux proviennent des dérives sectaires dans le domaine de la santé, avec ces pseudos thérapies pour guérir du cancer.

libertéUnion Nationale des Association de Défense des Familles et de l’lndividu victimes de sectes: s’informer et se faire aider.